Les détails à retenir sur le commutateur Ethernet

Le switch ou commutateur réseau est un dispositif de communication servant à répartir des données sur des réseaux câblés. Il se présente généralement sous une forme de boîtier avec différents ports de fibre optique ou ports Ethernet. On évite de le confondre avec un concentrateur en dépit du fait que l’apparence soit presque la même. Voyons comment choisir le commutateur Ethernet.

Les différences entre routeur et commutateur

Il faut distinguer le commutateur ethernet du routeur. Ce dernier choisit des chemins pour permettre aux données de traverser les réseaux et de parvenir à destination. Pour ce faire, les routeurs se connectent à divers réseaux et transmettent les données en allant d’un réseau à l’autre. Cela inclut les réseaux étendus (WAN) et les réseaux locaux (LAN).

A lire aussi : Comment contrôler votre appareil Android avec un écran cassé ou inactif?

Ainsi, les routeurs vous permettent de profiter d’une connexion internet, alors que les commutateurs servent à interconnecter les dispositifs. Les petits bureaux et les particuliers doivent utiliser des routeurs pour bien utiliser la connexion internet. La majorité n’ont pas besoin d’un commutateur de réseau, sauf s’ils embarquent divers ports Ethernet. Les datacenters et grands locaux professionnels comptent des centaines d’ordinateurs portables. Ils ont souvent besoin de commutateurs.

Les différents types de commutateurs ethernet ou switches

Les switches se compose de différents ports RJ45. On en distingue trois sortes. Ce sont :

A lire également : Comprendre le lien entre WhatsApp et GAFAM : impacts et enjeux

  • Les switches rackables ;
  • Les switches de bureau ;
  • Les switches SOHO.

Les premiers sont disponibles au format 19 pouces. Ainsi, ils s’intègrent aisément aux coffrets réseau.

Les seconds modèles se posent sur un bureau ou une table. Ils sont beaucoup plus petits (20 à 30 cm). Ils peuvent s’intégrer dans une baie de 19 pouces.

Les switches SOHO ou Small Office Home Office peuvent se poser sur un coffret et n’offrent qu’une toute petite connectivité.

Choisir un Switch Ethernet Gigabit

Pour ne pas se tromper dans son choix, il faut connaître les critères à prendre en compte pour choisir un switch Ethernet. En tant qu’utilisateur, vous pouvez vous baser sur divers critères.

Déjà, il faut choisir le nombre de ports RJ45 de votre switch, car cela vous permettra de définir le nombre d’ordinateurs qui va composer le réseau. Il est mieux de prévoir un nombre de ports plus élevé si nécessaire.

Ensuite, vous devez aussi choisir la vitesse de transfert de données. Pour ce faire, n’hésitez pas à voir les fiches de description des produits. Notez que certains switches peuvent avoir un début maximal de 10 Gbit/s.

Enfin, il est important de choisir le format de son switch Ethernet Gigabit. Ceux qui sont au format « rack » trouvent leur place dans les armoires réseaux et peuvent être combinés pour gérer divers équipements informatiques.

Commutateur et problèmes de sécurité ?

Différentes méthodes servent à espionner le contenu d’un ordinateur connecté au réseau, et ce, sans la coopération. Tel est le cas de l’ARP spoofing qui trompe l’ordinateur en ayant recours à votre adresse MAC en lieu et place de celle de la passerelle de réseau. Le Mac flooding est une autre technique qui surcharge le commutateur avec de nombreuses adresses. Ainsi, il tombera dans le mode « failopen ».