Comment tester la terre avec un ohmmètre : les étapes pas à pas

La mesure de la terre ou de la prise de terre est une étape indispensable avant de réaliser une installation électrique. En effet, elle permet de déterminer le niveau de protection d’un logement contre d’éventuels risques d’électrocution. Découvrez dans cet article, les astuces pour tester la terre avec un ohmmètre.

Est-ce obligatoire de tester la prise de terre ?

La prise de terre est très utile dans une installation électrique. En effet, elle fait partie des plus importantes règles sécuritaires qu’il faut respecter afin de protéger les membres de la maison des risques d’électrocutions. Ainsi, pour qu’une installation électrique respecte la règle NFC 15-100, les prises de terre sont recommandées.

A lire aussi : Tout sur Google Traduction : fonctionnalités et astuces pour maîtriser l'outil

Toutes les prises et les interrupteurs de l’habitation doivent être connectés à la prise de terre. Après avoir réalisé la mise de terre, il faut la mesurer à l’aide d’un ohmmètre. Cependant, si la valeur enregistrée est trop élevée, il est possible d’augmenter d’autres piquets de terre. Toutefois, chaque piquet en acier galvanisé doit mesurer au minimum 2 m et doit être séparé de l’autre piquet d’une distance de 2 m.

Comment tester la terre avec un ohmmètre ?

La mesure de la terre et de la résistance des prises de terre est un processus très simple qui nécessite de disposer d’un ohmmètre. Outre l’ohmmètre, il est également possible d’utiliser un voltmètre, un multimètre ou un telluromètre. Ces outils de mesure électrique très efficaces sont dotés de la fonction ohmmètre et permettent d’évaluer la tension et la résistance électrique.

A découvrir également : Octime salarié connexion : se connecter à son compte

Pour tester la terre avec un ohmmètre, il faut nécessairement avoir deux tiges. Chaque fil doit obligatoirement respecter les normes établies. D’abord, il faut définir la zone où la mesure de terre doit être réalisée. Une fois l’endroit déterminé, piquez la terre avec les deux tiges et envoyez ensuite une décharge électrique dans le premier piquet. Sur l’écran d’affichage du testeur, vous devez normalement obtenir une mesure de la résistance de la terre au niveau du piquet.

Quelle valeur obtenir lors de la mesure de la terre ?

Pour veiller à la sécurité des habitants de la maison, certains pays d’Europe, notamment la France, exigent un plafond de 5 ohms. Toutefois, pour garantir une meilleure sécurité, une norme a été créée par le NEC. Cette dernière précise que la résistance totale du système qui a été planté en terre ne doit pas dépasser la valeur de 25 ohms. Cependant, lorsque vous êtes en face d’une habitation possédant des matériels très sensibles, la valeur de la résistance totale du système ne doit en aucun cas être supérieure à 5 ohms.

Fuite de courant dans la terre : comment la détecter ?

Pour détecter une fuite de courant dans la terre, il suffit de disposer d’un ohmmètre. Pour l’utiliser, il faut fixer les deux tiges sur le piquet ou sur le câble de terre puis vérifier la valeur obtenue. Si elle est trop élevée ou trop faible, cela signifie qu’il y a une panne. Grâce à l’ohmmètre, il est possible de vérifier facilement le circuit électrique à tester. Non seulement cet équipement est très efficace pour déceler l’endroit où la panne se situe, mais permet également d’identifier les causes de la fuite de terre.